Une psychanalyste et le Bouddhisme : Témoignage d’une rencontre

Publié en été 2013
par Galbert (de) Leslie

À partir d’un voyage à Dharamsala, en Inde, où elle a assisté aux conférences de l’Institut Mind and Life et où elle a pu offrir le Livre Rouge de Jung au Dalaï Lama, l’auteur explore les possibilités de rencontres et partages entre les sciences occidentales et les traditions contemplatives de l’Orient. Elle réfléchit sur les épistémologies respectives de l’Est et de l’Ouest, sur leurs différentes approches et méthodologies en matière de recherche scientifique, et elle relie ces différences aux pratiques et aux expériences vécues dans ces deux cultures, que ce soit la psychanalyse dans l’occident ou la méditation ou le yoga dans l’Orient. Avec une attention particulière prêtée à la série de mandalas dessinés par Jung en 1917 ainsi que celle qu’il a peinte dans son Livre Rouge, elle centre son propos sur l’importance de la valeur symbolique qu’a donnée Jung au mandala : symbole de transformation, symbole du soi. Le mandala est alors considéré comme un « pont » qui relierait ces cultures si apparemment opposées, celle de l’Occident et celle de l’Orient.

Acheter cet article


Galbert (de) Leslie

Leslie de Galbert, Bachelor of Arts in Philosophy, DESS de psychologie clinique, d’origine américaine, est psychanalyste, membre de la Société Française de Psychologie Analytique. Elle a longtemps travaillé en gériatrie et en soins palliatifs, et est encore traductrice de textes de philosophie et de psychanalyse. Elle exerce à Paris.