Éditorial #02

Avec ce second numéro la Revue de Psychologie Analytique continue sa toute jeune aventure. Comme nous le disions dans notre premier éditorial, il nous importe de rester dans une perspective d’ouverture et de dialogue avec tous ceux qui s’intéressent à la psychologie analytique, ce dont, nous l’espérons, ce numéro témoignera autant que le précédent.

L’ouverture se fait par une réflexion de Warren Colman, analyste jungien anglais, qui s’interroge, et nous interroge avec lui, sur les effets de l’expérience sur l’analyste, sa pratique autant que son être analyste. L’originalité de sa pensée est de pointer que, à coté des effets évidemment facilitateurs de l’expérience sur la pratique, il ne faut pas négliger le risque d’une perte des repères fondamentaux de cette même pratique ; l’analyste d’expérience, pour ne pas dire le vieil analyste, est exposé à des risques de déviation de sa pratique qui lui sont spécifiques et que Warren Colman expose ici avec une grande authenticité.

Suit une autre réflexion clinique, de Francesco Bisagni, analyste italien, sur la relation analytique au patient autiste. En une période où la pratique de l’analyse avec des autistes est stigmatisée, y compris en France par la Haute Autorité de la Santé, il est important que cette approche de l’autisme, non exclusive des approches cognitives et/ou comportementale, puisse faire entendre la spécificité de ce qu’elle est susceptible d’apporter à ces patients.

Nous partons ensuite dans un tout autre domaine : Emmanuel Cannou, Docteur en psychologie clinique, français, nous propose une étude comparée de la pensée de C.G. Jung et de Gérard Mendel, principalement oriente orientée sur la question de l’autonomie. Fondateur de la sociopsychanalyse, Gérard Mendel a évidemment un point de vue fort différent de celui de C.G. Jung, et Cannou nous montre comment ces points de vue peuvent apparaître, dans la clinique, comme complémentaires.

Il est suivi par un remarquable travail historique d’Aksel Haaning, professeur en Philosophie au Danemark, sur la découverte par Jung d’un texte du XIII° ou XIV° siècle, Aurora Consurgens, et les profonds bouleversements que celle-ci eut sur son œuvre. Puis Henry Abramovitch nous parle de la spécificité de l’approche juive des rêves, comparant les idées de Jung aux traditions rabbiniques.

Enfin ce numéro se termine par deux témoignages. Le premier, de Eduardo Cavallo et Eva Pattis Zoja, relate une expérience du jeu de sable utilisé dans des communautés très défavorisées en Colombie, et décrit comment nos outils psychanalytiques peuvent être mis au service d’un véritable travail social. Le second, de Françoise Bonardel et Henri Vermorel, est un hommage à Gilbert Durand, disparu le 7 décembre 2012, et dont le travail sur les images autant que son profond humanisme, a été essentiel dans le champ de la philosophie autant que dans celui de la psychologie.

Enfin nous vous rappelons que vous pouvez réagir à ces articles dans notre forum internet, et ainsi entamer un dialogue avec les auteurs. L’accès au forum se fait facilement à partir du site de la revue : www.revue-pa.com.
Nous espérons offrir ainsi à nos lecteurs la possibilité d’une pérégrination riche en diversité et en découvertes ;, nous vous souhaitons une bonne lecture, et espérons vous retrouver pour notre prochain numéro, prévu à la fin 2014.


Martin-Vallas François

François Martin-Vallas est psychiatre, docteur en psychologie, chercheur associé à l’Université Lyon 2 (univ-lyon2.academia.edu) et analyste superviseur à la Société Française de Psychologie Analytique (SFPA).
Il a une pratique privée de psychanalyste et travaille aussi en institution : psychiatre res-ponsable d’un Centre Médico-Psychologique pour Enfants et Adolescents et Psychiatre chef de service d’un Établissement et Service d’Aide par le Travail.
Il a écrit de nombreux articles, principalement dans les Cahiers Jungiens de Psychanalyse et le Journal of Analytical Psychology. Il a été membre du Comité de Programme de l’AIPA (2007-2013), et préside le Comité de Pro-gramme du prochain Congrès Européen de Psychologie Analytique (2018).
Il a été rédacteur des Cahiers Jungiens de Psy-chanalyse, et est Rédacteur en chef de la Revue de Psychologie Analytique. Il a gagné un prix d’honneur de la National Association for the Advencment of Psychoanalysis (New-York 2003) et le prix Michael Fordham du cinquan-tième anniversaire de la SAP (Londres 2006).

Autres articles du même auteur :

Wahba Liliana Liviano

Docteur en Psychologie. Professeur à la PUCSP de São Paulo en Psychologie Analytique et directrice de thèse.

Membre analyste de la SBrPA (Sociedade Brasileira de Psycologia Analitica) dont elle a été Présidente, et membre de l’IAAP. Elle a été membre du Comité Executif de l’IAAP et Secrétaire Honoraire du Comité d’Éthique.

Elle a aussi été Co-éditrice de la Junguiana durant 10 ans, et est Directrice de Psychologie de l’Association Ser em Cena – Théâtre pour Aphasiques.