Jung et la Mythologie

Publié en été 2015
par Borie Gisèle

Cet article propose d’approcher l’aspect mythologique de l’œuvre de Jung. Il s’agit de voir comment la mythologie a accompagné Jung dans ses écrits, comment elle a participé à la construction de ses notions et comment il l’a l’interprétée. Mais aussi comment Jung en a fait l’expérience dans sa vie. En l’affranchissant de son association avec la pathologie – selon les dénominations des maladies faites par la psychiatrie –, Jung a redonné vie au mythe, le dotant d’un sens qui apparaît en premier lieu dans sa correspondance échangée avec Freud au début du XXe siècle.
Or la mythologie reste une référence toujours actuelle pour qui se trouve engagé sur le chemin de l’individuation, et, en continuant à s’interroger sur les fonctions et le sens des mythes, les héritiers de Jung convoquent inévitablement dans leurs thérapies ce qui fut pour Jung une des grandes questions de sa vie : « Quel est ton mythe ? »

Acheter cet article


Borie Gisèle

Gisèle Borie est vice-présidente du Groupe C. G. Jung, ingénieur d’études au CNRS, en Sorbonne, dans une unité de recherche consacrée à l’histoire contemporaine et aux relations internationales (Irice), secrétaire d’édition et de rédaction de plusieurs revues d’histoire contemporaine : Monde(s). Histoire, espaces, relations (une revue d’histoire globale), et le Bulletin de l’Institut Pierre Renouvin (publication faite par les étudiants de master et doctorants en histoire). Elle est également administrateur de plusieurs sites internet dont ceux du Groupe C. G. Jung et du Gerpa. Enfin elle est co-auteur de plusieurs ouvrages sur l’astrologie en lien avec la mythologie, parus dans les années 1990.

Autres articles du même auteur :