Les soins psychiques aux personnes avec une déficience intellectuelle selon la perspective jungienne : Réflexions théoriques et exploration à l’aide d’une étude de cas

Publié en automne 2021
par Cudré-Mauroux Annick

La question des soins psychiques pour les personnes avec une déficience intellectuelle est au cœur de cet article. Elle demande de se confronter aux difficultés que ces dernières peuvent rencontrer au niveau expressif, émotionnel, symbolique mais aussi traumatique et relationnel. En se basant sur une logique développementale du processus d’individuation, l’analyste peut guider leur accompagnement. L’utilisation de la méthode expressive indirecte du jeu de sable permet de contourner leurs difficultés de communication et les activations des mécanismes de défense. Afin d’illustrer la richesse que peut offrir une telle méthodologie, une étude de cas est présentée.


Cudré-Mauroux Annick

Annick Cudré-Mauroux est docteure en pédagogie curative et travaille en tant que professeure de travail social à la Haute Ecole de Travail Social de Fribourg en Suisse. Elle s’intéresse notamment dans ses recherches à l’accompagnement des personnes avec une déficience intellectuelle en plébiscitant des approches qui mettent en évidence l’importance du vécu de ces dernières. Ayant suivi la formation d’analyste jungienne à Küsnacht, elle intègre la richesse de cette pensée dans ses travaux de recherche et dans ses enseignements. Elle met en place en parallèle une pratique psychothérapeutique qu’elle souhaite ouvrir à une population hétérogène et notamment aux personnes avec une déficience intellectuelle.